L'imaginaire de la fée par l'ange

Articles avec #chansons tag

Chanson du soir

5 Octobre 2016 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons, #Nuit, #Nature, #Nuage

Chanson du soir
Derrière les rideaux usés le jour s'endort
Je ne suis qu'un silence sur son corps
J'ai perdu le secret des chansons d'amour
Celles qui disaient que je l'aimais tout court

J'ai noirci le ciel
Tard dans la nuit
J'ai sorti du puits
Tant de voyelles

Et au matin le coq chantait
Et moi je pleurais
Près des fleurs sauvages
Sous les nuages

Où s'en vont les nuages ?
Vos plumes

Lucie

7 Novembre 2014 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons

Je connais le silence de la pierre
Qui se tait sous tes pas
J’ignore les désirs en colère
Que tu me laisses là
 
Edifice si fier en péril
Après les révolutions spectaculaires
Mes réflexions stériles
Traînent à cent pieds sous terre
 
On s’est perdu sur la route
Dans ce magma immonde
Chassé-croisé de doutes
Et des mensonges du monde
 
Lucie, Lucie
Trimbale-moi vers d’autres poésies
 
En un instant se lève le vent
L’horizon devient incertain
Tu ne m’aimes plus comme avant
Tes cheveux s’emmêlent dans le lointain
 
Incandescence exiguë des nuits
Issues de secours condamnées en urgence
Tourne les pages blanches ternies
Tout ça est vraiment sans importance
 
Qui réconciliera les lambeaux
Humiliés de nos maigres chairs
Dans nos têtes en flambeaux
Se court-circuitent des éclairs
 
Lucie, Lucie
Trimbale-moi vers d’autres poésies
 
Sous des brasiers éphémères
Je rame dans des contrées inconnues
Ce soir les ombres sorcières
Pilleront mes sacs de malentendus
 
Que c’est long de tromper le vide
Je pourrais emprisonner les secondes
Des courtes heures insipides
Mais rien n’arrête l’avenir qui gronde
 
Traquer un amour trop lâche
Se décourager indéfiniment
De peur qu’on s’attache
Absence sinistre de sentiments
 
Lucie, Lucie
Trimbale-moi vers d’autres poésies
 
Je chute de trop haut
Rien ne change au fond
En bas rien de nouveau
Quand je touche le fond
 
Lucie, Lucie
Oublie tout ceci
Lucie
Vos plumes

Deux garnements

7 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons

 
 
Un jour je serai amoureux
Je fredonne ta chanson
Je fais un vœu
Pour de bon
Regarde-moi
Je ne savais pas aimer
Approche-toi
L’été est en avance cette année
 
Je te dirai je t’aime
Prenons-nous la main
Ferme les yeux, je t’emmène
Je te promets qu’on sera bien
Je ne veux pas grandir pourtant
Allez, écoute-moi 
On s’amusera à cache-cache avec le temps
Et on gagnera à chaque fois
 
3, 2, 1… Ca commence maintenant
Et demain
On restera des enfants
Et après-demain
Et le jour d’après
Et tous les autres jours
On fera exprès
D’être sourd
Vos plumes

Shanghai night

4 Mai 2014 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons, #Asie, #Shanghai

I look softly an angel at night
There’s something about you
In the city girl
 
I enjoy the moment
It’s very hard to explain
I feel something inside me
As the pinching of the strings of violin
 
I look softly an angel in the city
There’s something about you
At night girl
 
The lights go out on the city
The thunder in my body
It’s raining on Shanghai
Then protect me in your Chinese dream
 
This night in Shanghai I fall
Do you fall with me ?
This is love, this is love
Oh girl come with me
Vos plumes

Les grands espaces

8 Avril 2014 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons

Début d’une longue errance
Les coups à prendre dans l’indifférence
Comme dans un rodéo
Mais je n’ai pas l’âme du héro
Pauvre cow-boy lunaire
Cavalier solitaire
Chevauchant les peines
Chevauchant la plaine
 
Je parcours les grands espaces
Je suis immobile devant une glace
Peut-être trop de blues dans cette vodka
J’ai quel âge dans tout ça ?
 
Mon horizon est brouillé
Mes vêtements tout mouillés
Je nage entre les lignes du pêcheur
Pauvre pêcheur, pauvre nageur
Les aiguilles de l’horloge m’affolent
Je suis dans la cours de l’école
Un regard à droite, un regard à gauche
Un regard à  droite, un à gauche
 
Je parcours les grands espaces
Je suis immobile devant ma glace
Trop de blues dans ma vodka
J’ai quel âge dans tout ça ?
Et ce blues, ce blues qui ne me quitte pas
J’ai délaissé mon âge dans tout ça
Vos plumes

On s’était dit (on ne s’aimera pas)

15 Décembre 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons

On s’était dit : on ne s’aimera pas
Sur tes lèvres un baiser étouffé
Tous les silences imparfaits
Les atomes vides
Tous les triangles isocèles défaits
Le cadran perfide
Vers quelle étoile
Filer à la verticale
Sur le trapèze je fais un malaise
On s’était dit : on ne s’aimera pas
Sur tes lèvres un baiser étouffé
Tous les murs fissurent
Respirations incertaines
Tous les garçons pleurent
Les fins de semaines
Au final, au final
Se traîner à la verticale
Sur le trapèze je fais un malaise
On s’était dit : on ne s’aimera pas
Sur tes lèvres un baiser étouffé
Si l’on repartait survivre à l’envers
Je te volerai une nuit
Ou si l’on peignait le temps en vert
Sous des fausses pluies
Recoller des fragments de l’univers
Timides ou indécis
Si l’on repartait survivre à l’envers
Je te volerai une nuit
On s’était dit : on ne s’aimera pas
Sur tes lèvres un baiser étouffé
Vers quelle étoile
Filer à la verticale
Sur le trapèze je fais un malaise
Un amour aux enchères
Et ce verre de Martini
Reflet flou de misère
Haïssons-nous nos vies ?
Recoller des fragments de l’univers
Timides ou indécis
Si l’on repartait survivre à l’envers
Je te volerai toutes les nuits
On s’était dit : on ne s’aimera pas
Sur mes lèvres ton baiser étouffé
Vos plumes

Acoeurdeona rhapsodie

3 Mai 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons

Je joue parce que c’est toi
Une trace dans la nuit
Ainsi ma vie va
Personne ne sait qui je suis
Pose un baiser sur moi
Comme des paroles sur ma musique
Et le pire s’en va de toi
Respire mon souffle magique
Pour fuir les désaccords
Avec l’oiseau noir dans le ciel
Une vie comme un accord
Vous à jamais immortels
Tu disais l’amour est un salaud
Il en restera toujours un peu en moi
Tu disais il ne fait pas beau
Le soleil gommera les mauvais mois
Mais le temps est un bohémien
Qui nous tient du bout de la main
Et en attendant d’être heureuse
Je joue à l’amoureuse
Devant un public superficiel
Et quand je regarde le ciel
L’oiseau noir
Disparaît de ce ciel
L’oiseau noir s’évapore
Ne me laissez pas seule
Un oiseau noir
Disparaît du ciel
Mon oiseau noir
Disparaît du ciel
Ici je pleure aussi
N’oublie pas ma vie
Vos plumes

Chansons d'enfants

4 Mars 2013 , Rédigé par Stéphane / Créa de Béa Publié dans #Chansons

Chanson d'enfants
 
Il est arrivé un jour,
Je ne sais d’où.
Je ne connaissais pas son prénom.
Il est arrivé avec un sourire
Sur sa petite bouille toute ronde.
Les années passent,
Il m’écoute en gardant son sourire.
Au milieu de ma chambre
Il est le roi.
Plus je grandis,
Plus on s’éloigne.
Les années ont passé,
Dans une étagère
J’ai vu un sourire ;
Il était là avec le chien jaune.
Son pelage est usé
Par le temps qui a passé
Et pourtant il garde son sourire.
Je ne connais toujours pas son prénom.
J’entends la voix de maman,
J’entends la chanson des enfants,
En regardant ton sourire
Sur mes années du passé.
Vos plumes

Japan girl

15 Février 2013 , Rédigé par Stéphane (Créa de Béa) Publié dans #Chansons

Japan Girl 
 
Moon turns up
I went too far to the colorless stars
This is not the end
I believe in me again
I write some words
Tonight
 
(Chorus X2)
I write this song for you
I drown in your dark-haired
I sing this song for you
I drown in your green-eyed
I got you under my skin
 
I’m dreaming in the sky
You go to sleep on the white cloud
This is not the end
I see you in my head again
I write some words
On my heart
 
(Chorus X3)
I write this song for you
I drown in your dark-haired
I sing this song for you
I drown in your green-eyed
I got you under my skin
 
I’m here for you
For you, for you
This is not the end
You touched my soul and
I write tonight some words
For you, for you, for you
 
(Chorus X4)
I write this song for you
I drown in your dark-haired
I sing this song for you
I drown in your green-eyed
I got you under my skin
Vos plumes

J'aurais aimé

20 Janvier 2013 , Rédigé par Stéphane Publié dans #Chansons

http://images.telerama.fr/medias/2010/12/media_63689/un-cineaste-au-fond-des-yeux-73-lucian-pintilie,M46468.jpg
 
J’crois que nous nous aimons
Prends-moi la main
J’crois qu’un jour nous nous quitterons
Redevenir simples orphelins
 
J’aurais aimé ne pas savoir
La fin de notre histoire
J’aurais aimé rester avec toi
Rester seulement pour toi
J’aurais aimé ne pas te regretter
Continuer à respirer
 
Un jour tu n’auras plus d’émotions
J’ne sais pas vraiment pourquoi
Un jour tu descendras à la prochaine station
C’n’est pas vraiment la joie
 
J’aurais aimé rester ton héroïne
Errer dans la nuit en évitant la bruine
J’aurais aimé faire mieux
Ne jamais entendre un adieu
J’aurais aimé ne pas écrire ma lettre de démission
Il y a une fin à l’histoire c’est vraiment trop con
 
Et la vie ne sera plus rien
Qui aura tort ou raison
Et je resterai dans ce train
A la prochaine station
 
J’aurais aimé faire mieux
Ne pas entendre adieu
J’aurais aimé rester avec toi
Seulement pour toi
J’aurais aimé
J’aurais aimé t’aimer
Vos plumes